Cumulo-Nimbus, contexte, histoire, et généalogie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cumulo-Nimbus, contexte, histoire, et généalogie

Message par Theyr le Lun 29 Juil - 0:48

Rapidement Cumulo-Nimbus est né vers...50.

Son père Cumulus fait toujours parti de ceux-de-Fel.
Son Grand-Père Cyrrhus fait parti de ceux-de-Fel qui ont été "ramenés" du côté de la "lumière" par Isalya (épisode nommé Miracle de Calinde) Il .est le Félidé qui a rencontré Calinde et qui a été "dompté" par cette dernière malgré Fel, malgré le Mal rouge.

Ceux-là vivent dans la croyance de la métempsychose (permanence de l'âme, cycle des réincarnations). LEs adolescent pour devenir adultes suivent un rituel d'initiation durant lequel ils se rendent au Royaume où vivent les esprit de leurs ancêtres et sont pris en charge par un Esprit-guide qui les éveille...
Cette relation dure en général. Certains même cohabitent avec leur esprit guide, certains finissent "possédés", etc. les varientes sont nombreuses et décrivent l'évolution spirituelle de l'individu (nom mal adapté en l'occurence puisqu'on parle d'individus divisés qui se rassemblent du coup Wink)

Cumulo a été chassé du cercle de Gaëlle par Symbal son avatar en Orient pour se rallier aux Pères. Ces mêmes pères qui ont capturé Symbal et l'ont mis à  mort... c'est assez connu par les cercles puisque c'est l'une des raisons de la colère de gaëlle et du tsunami, des dérèglements climatiques qui ont suivi.

à l'instar de l'Hériophante de Constance, il n'est pas tellement en odeur de sainteté chez Gaëlle.


Dernière édition par Theyr le Mer 23 Sep - 12:19, édité 1 fois
avatar
Theyr
Admin

Messages : 654
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 47
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cumulo-Nimbus, contexte, histoire, et généalogie

Message par Theyr le Dim 26 Juil - 11:51

Entretien avec Bagnoz Caldfelwec'h

""Je suis Cumulo-Nimbus, Fils de Cyrrhus du clan du faucon, devenu Shamane des Huru'Dal après la quasi-destruction de son clan lors des guerres qui virent l'apogée des Hommes-Dieux et de Nimbéa, Gardienne du Savoir du Clan des Huru'Dal.
Le Clan des Huru'Dal, dont je suis maintenant l'un des Shamanes, est issu de la première tradition dont il fut en son temps l'un des clan les plus éminents. Brisé par la guerre, il était sur le point de succomber lorsque qu'Herahal en prît le commandement.
Son oeuvre fut, dans son immense sagesse, de recueillir les enfants perdus des autres clans et de les rassembler au sein de sa tribu sans autre distinction que celle de la valeur et du dévouement au clan.
Car il avait bien compris que pour la plupart, ces membres doubleraient d'efforts pour assurer la survie du clan et que nous vivions des temps nouveaux qui testeraient grandement les capacités d'adaptation des espèces vivant sur Arkalym.
En effet, menés par Herahal et guidé par Cyrrhus, Notre Tribu arriva sur les terres de la Tribu des Griffes. Ceux-ci ressentirent notre arrivée comme une violation de leur territoire. Mais les temps étaient durs pour tous les félidés aussi décidèrent-ils de nous observer et de toujours nous rappeler qu'ils étaient les maître de ce territoire.
Et notre clan semblait guidé et protégé par l'Esprit du Faucon qui par Cyrrhus, mon père se manifestait. Ce qui parfois ne manquait pas de provoquer avec nos plus traditionnaliste frères du sang Huru'Dal des incompréhensions et même parfois des conflits.
Nous nous installâmes à l'orée de la forêt des griffes et y restâmes jusqu'au jour où, pris d'une vision Cyrrhus, mon père, s'égara dans la forêt et y découvrit un Sanctuaire, jadis dédié à Sylvanus, puis laissé à l'abandon et oublié. L'apparition qu'il suivait était celle d'une femmelle humaine, belle et douce, elle semblait en être en harmonie avec la nature et les éléments.
Ce qu'il y vit et ce qu'il y fit apprtiennent désormais au mystères de notre tradition est je ne pourrais le narrer qu'aux élèves les plus méritants, ceux qui à la fin de leur enseignement rejoindront les rangs de nos sages."
Il fixa un à un ses élèves jusque moi, me gratifia d'un léger sourire, puis reprit son récit.
"A son retour, Cyrrhus, mon père était changé comme transformé. Il parla longtemps avec Hérahal et souvent ils échangèrent des mots durs l'un et l'autre. Il convoquèrent un Conseil des Anciens et débattirent longuement. Le temps semblait s'être figé, une grande tension était palpable.
A la fin d'un conseil qui dura 5 jours et 4 nuits, il fut décidé qu'Hérahal et Cyrrhus acompagné de quelques Sages du Clan se rendraient au Sanctuaire afin de se rendre compte. Ainsi fut-il fait. Ils y allèrent et en revinrent. Mais Cyrrhus n'était plus avec eux. Il me dirent que Gaëlle le Grand Esprit de la Nature était venue et l'avait emporté et que maintenant, il était devenu l'un des Esprits Gardiens du Sanctuaire.
Ce fut une nouvelle très lourde à porter pour moi et pour les autres membres du clan. Si chacun connaissait l'amitié qui liait Hérahal à Cyrrhus, chacun avait à l'esprit les colères d'Herahal et l'entêtement de Cyrrhus. Et le vent se mis à circuler entre nos frères et à colporter de nombreux bruits, parfois très inquiétants.
Herahal pris la décision de m'adopter afin d'apaiser les tensions qui durèrent pourtant toute la saison des Morts. Lorsqu'on me demandait mon avis sur ces questions je levais les yeux aux ciel, invitant ardamment Cyrrhus, mon père a apparaître afin de répondre à cette question. Mais il ne venait pas, alors je gardais le silence et partait courir sur la plage.
Puis ce fut la l'Imbolc et nous célébrâmes le retour aux temps de la vie. Hérahal essuya beaucoup de défis pendant les festivités et les essuya l'un après l'autre jusqu'à ce qu'il soit totalement epuisé. Ce fut le moment que choisi Zyngrabal, l'un de ceux qui avait osé proférer le doute sur la parole d'Hérahal et des Sages de notre clan, pour le défier. Le combat était inégal, dans les yeux de chacun je le voyais. Zyngrabal était un rôdeur de la lande et très féroce Guerrier.
Je tombai à genoux déchiré par le conflit et me mis à prier et à implorer à Dame-Nature et à tous ses Esprit de m'apporter la libération.
Je ne sorti de ma prière qu'au moment où j'entendis le cri de douleur de Zyngrabal lorsqu'il eut les yeux crevés. Je n'ouvris les yeux que le temps de le voir tomber et d'entendre mes frères se mettre à gronder alors que les nuages au-dessus de nous s'amoncelaient. Puis la foufre frappa à plusieurs reprises sur mes frères assemblés et de nouveau je fermai les yeux.
Car en mon coeur, j'avais aussi longtemps douté et je pensais être de ceux qui seraient frappés. Il n'en fut rien et je suis aujourd'hui devant vous bien vivant.
Il n'y eu plus jamais de doute en notre clan et Hérahal depuis a continué à nous mener sans plus jamais être défié.
Notre clan peu à peu s'est remit, car ici le gibier est abondant et la nature luxuriante. Malheureusement il s'apauvrit car nous manquons cruellement de femelles fécondes (tuées ou capturées... comme Ma mère Nimbéa)

Il y a une lune aujourd'hui, Hérahal nous a quitté, pour une quête personnelle de la plus haute importance. J'ai accepté sa décision. Je pense qu'il a choisit de laisser notre clan trouver son propre chemin afin de fonder cette nouvelle tradition qui semble être notre destinée.
Son courage est immense et mon coeur saigne de son absence.
Cela nous oblige à être forts et disciplinés, tout autant que cotoyer le clan de la Griffe nous impose d'être humble et sage devant le défi permanent qu'ils nous imposent. Cela nous renforcera ou nous détruira, il n'y a pas d'autre issue. Si Hérahal était resté, il lui aurait fallu accepter les provocations de ce clan et nous aurions tous assûrément péri.

Et aujourd'hui j'ai redécouvert le sanctuaire de Gaëlle, Dame de la Nature. Plus qu'une découverte ce fut une véritable révélation.
J'ai été choisi, moi l'exilé, moi l'adopté, ne devant mon honneur qu'à la bonté de ceux qui m'avaient recueillit, pour un grand dessein qui me reste encore caché.
Je m'y rend souvent pour méditer.
Voici ce que j'en ai retiré :
Beaucoup de clan de la première et seconde tradition sont encore forts et puissants. Ils ont tendance à mépriser ceux d'entre nous qui furent anéanti ou dispersés par les Grandes Chasses les considérant au mieux comme des faibles qui finiront par succomber aux prédateurs et au pire comme membres des clans sanguinaires (n.d.a. : clans qui sont en fait le rassemblement de félidés bannis de leurs clans et qui furent comble de l'ironie les premiers des dévoyés de Thanos qu'ils chassent donc à vue.
J'ai proposé à Daigon, notre nouveau chef de m'y accompagner avec quelques sages de notre clan... afin d'y renouveler notre attachement à Gaëlle."

Note : Comme on peut le constater Cumulo-Nimbus appelle Cyrrhus, son père alors que nous savons que son géniteur est Cumulus. Nous ne pouvons que spéculer sur les raisons de ce choix. Il existe un fort rejet pour Ceux-de-Fel. La fierté guerrière traditionnelle de ces peuples se mêle de douleur, de honte quant à sa double déchéance. Défaite militaire face aux armées de l'Empire, déchéance spirituelle et physique par ce qu'ils considèrent comme un abandon de soi face au Mal Rouge. Ces sentiments sont omniprésentes dans les camps de Huru'dal et ont façonné le climat très particulier de ce lieu


Dernière édition par Theyr le Mer 23 Sep - 12:27, édité 1 fois
avatar
Theyr
Admin

Messages : 654
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 47
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum