Arkalym - Extraits d'un vieux journal décomposé

Aller en bas

Arkalym - Extraits d'un vieux journal décomposé

Message par dougbrid le Ven 23 Juin - 10:30

Après quelques recherches, des textes incomplets et désordonnés d’un ancien journal ont été retrouvés.
Du coup j’en profite pour partager avec vous ce qui a pu refaire surface.

dougbrid

Messages : 10
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arkalym - Extraits d'un vieux journal décomposé

Message par dougbrid le Ven 23 Juin - 10:40

Cela faisait quelques mois que j'étais maintenant arrivée,
Joyeuse de pouvoir enfin parcourir les rues de cette cité.
Constance était encore plus grande que je ne l'avais imaginé,
Et variées étaient les personnes qu'on pouvait y rencontrer.
 
De Gragdush le demi-orc au lourd passé de guerrier devenu érudit,
A Kalak, le nain à la fière barbe rousse qui était si gentil,
En passant par Ombre, l'elfe au passé si trouble que je perdis,
Vraiment toutes ses rencontres en cette cité m'ont ravie.
 
Mais les escapades en dehors des murs étaient tout aussi intéressantes,
Même là j'y fis d'ailleurs encore quelques rencontres passionnantes,
Comme celle d'Elundur cet orateur aux idées parfois alarmantes,
Ou de Mili, cette petite elfe apeurée par la ville et ma foi si charmante.
 
Et comme bien évidement survivre en ville n'est pas complètement gratuit,
Il a bien fallu trouver de quoi s'occuper pour pouvoir payer le logis,
Mais en parlant avec les locaux cela se fit à dire vrai sans soucis,
Nombreux sont ceux qui délèguent leur travaux dont ils n'ont pas envie.
 
Pour se défouler de temps en temps j'allais visiter la carrière ou la mine,
Ou de nombreuses fois j'eus le droit à des hommes faisant tristes mines,
Ou des nains grognant en me voyant manier la pioche sans faire mine,
Ou au contraire parfois certains appréciaient une présence féminine.
 
Avec tout cela il ne faut pas non plus oublier l'attrait de l'aventure,
La découverte de nouveaux paysages m'envoyant souvent loin de ces murs,
Ou bien évidemment je ne m'aventurais pas sans une bonne armure,
Toujours utile pour survivre aux combats étant parfois bien durs.
 
Donc il était évident que cette nouvelle vie qui ici commençait,
Allait répondre à tous mes espoirs et balayer mes regrets,
Enfin sur mon passé je n'allais pas non plus tirer un trait,
Juste prendre un nouvel envol, et choisir de quoi demain serait fait.

dougbrid

Messages : 10
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arkalym - Extraits d'un vieux journal décomposé

Message par dougbrid le Ven 23 Juin - 11:00

Les jours et les nuits s'enchaînaient sans que jamais je ne m'ennuie,
Vraiment cette cité était quelque soit l'heure toujours pleine de vie,
Nombre d'occasions advenaient pour rompre une éventuelle monotonie,
Cela semblait être vraiment le lieu dont j'avais toujours eu envie.
 
Parfois il m'arrivait de penser à Ombre que j'avais trop brusquement repoussé,
Lui à qui j'avais redonné espoir avant de le faire définitivement sombrer,
Mais jamais je n'aurais su me résigner à accepter ce qu'il m'avait demandé,
Alors à quoi bon repenser à cette issue qu'il avait lui-même amené.
 
Si j'avais envie de discuter un peu il me suffisait d'aller à la place du marché,
Toujours là-bas en nombre les badauds traînaient pour causer de divers sujets,
Parlant aussi bien du temps, des dernières nouvelles ou ce qu'on peut imaginer,
Rien de tel lorsque l'on se sent seule et qu'on veut se changer les idées.
 
Puis par une belle nuit étoilée où je venais de quitter ce magnifique jardin,
Je remontais la grande rue rêveuse, ne pensant pourtant vraiment à rien,
Voilà que je manquais de heurter un homme apparaissant sur mon chemin,
Sortant d’une ruelle, il avait sur son visage une expression pleine d'entrain.
 
Il était droit et fier, tout heureux de pouvoir me parler de son dieu,
Son ton passionné et son allure ténébreuse ne me laissant pas de glace,
Sans hésiter, je me fis une joie de lui faire faire le tour de la place,
Profitant de cette marche pour le séduire et qu'il se noie dans mes yeux.
 
Je dois bien l'avouer pendant quelques temps nous avons été heureux,
Partagés de très bons moments jusqu'à ce que vienne cette sinistre soirée,
Durant laquelle sans le vouloir nous nous sommes retrouvés mêlés,
A cette histoire de démon qui nous avait franchement rendus hargneux.
 
Une nouvelle page de ma vie était donc sur le point de s'écrire,
Mais sans le dénommé Stark qui ne serait plus là pour la lire,
Parce après cela, il s’était décidé et avait préféré me fuir,
De mon côté non, je restais ici, sans aucune intention de partir...

dougbrid

Messages : 10
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arkalym - Extraits d'un vieux journal décomposé

Message par dougbrid le Ven 23 Juin - 11:21

Sans vraiment trop connaitre les raisons de cette expédition,
Me voilà une fois de plus à aller dans ces égouts qui puent,
Accompagnée d’une dizaine de compagnons plus ou moins connus,
Décidés semble-t-il à s'entendre pour ce moment d'action.

Car même si les premiers sous-sols sont relativement tranquilles,
Ceux du dessous sont infestés de bestioles pas vraiment agréables,
Alors espérer y aller sans devoir se défendre n'est pas imaginable,
Malgré tout il faut y descendre car c'est important pour la ville.

Malheureusement il faut l'avouer nous n'étions pas assez organisé,
Rapidement nous nous sommes retrouvés je ne sais comment dispersés,
Perdant Travel, le demi-orc et Le Noireau qui s'étaient peut être égarés,
De mon côté je restais avec Rolik pour le protéger comme je me l'étais juré.

A un embranchement nous vîmes Thorvald au loin disparaitre,
Rolik tenta bien d'y aller mais fut bloqué par je ne sais quoi,
Pendant ce temps les autres continuaient d'avancer au pas,
Alors quand il se libéra nous étions seuls menacés par ces êtres.

Par dépit nous continuâmes le long de ces galeries inondées,
Pour finir par retrouver nos compagnons devant une entrée bloquée,
Qui était semblait il la raison de cette petite visite organisée,
Heureusement pour nous, Drom avait sur lui de quoi la dégager.

Une lourde porte était là derrière toutes ses pierres déblayées,
Et nous nous défendions pendant que certains tentaient de l'ouvrir,
Mais elle était trop solide et personne ne semblait capable d'y parvenir,
Heureusement Rolik s'en occupa et on alla donc s'y engouffrer.

Mais le salut tant espéré à ce moment ne fut pas au rendez-vous,
Parce qu'arrivés dans ces grottes nous nous fîmes attaqués,
Par des marées de Gobelins qui finirent par vraiment nous acculer,
Et plusieurs d'entre nous tombèrent sous le nombre de leurs coups.

Puis à chaque fois que nous espérions pouvoir enfin respirer,
Une nouvelle vague de ces gobelins venait pour nous achever,
Alors tant bien que mal avec Valdeg nous tentions de les bloquer,
C'était peine perdue, ces gobelins étaient vraiment en quantité.

Je ne me souviens plus exactement mais il y eut au moins une secousse,
Et toujours ces tambours qui tonnaient la fin proche de nos jours,
Alors dans un dernier élan nous avons couru en faisant demi-tour,
Retournant à l'entrée de cette grotte avant que nous tombions tous.

Arrivés non loin de cette fameuse porte un homme ricanait,
Prédisant notre mort car nous n'aurions jamais dû descendre,
Je ne sais pourquoi j'ai cru que ne pourrions nous entendre,
Enfin non, mais au moins essayer de connaitre ses intérêts.

Mais quelle futile idée quand on est dans une telle position,
Ce qui comptait c'était survivre à ces gobelins qui revenaient,
A ce nouvel assaut, a cette vague verte qui nous malmenait,
Enfin, après les avoir encore repoussés, nous les quittions.

Mais notre retour dans les égouts ne fut pas salutaire,
Car un autre danger bien plus grand nous y attendait,
Une ombre flottante nous disait qu'elle le recherchait,
Et qu'il fallait fuir avant que nous soyons tous en terre.

Malheureusement pour nous un elfe trainait dans les environs,
Et donc au lieu d’un secours il sonna à tous notre glas,
Car plutôt que de chercher à fuir, même si aisée ce n'était pas,
Certains se mirent à bavarder, se croyant arrivés au salon.

C'est alors que les ténèbres s'abattirent sur nous tous,
Cette peur saisissante et nos corps bien trop blessés,
Ne nous permirent pas de sortir sans nous écrouler,
Nous dispersant un peu partout avec la mort aux trousses.

Après avoir erré un temps pour trouver une sortie,
J'arrive enfin dehors j'avoue ce n'est pas trop tôt,
Puis retrouve les autres faisant le point au prévôt,
Voilà pour ce soir, ce premier volet est enfin fini.

dougbrid

Messages : 10
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arkalym - Extraits d'un vieux journal décomposé

Message par dougbrid le Ven 23 Juin - 11:37

Comme il en avait toujours été, la patience n'était pas vraiment mon fort,
Cela m'avait d'ailleurs à de nombreuses reprises causé bien du tort,
Mais qu'il est difficile de ne rien faire quand on s'ennuie à mort,
Et qu’au fond notre seule envie serait de tourner les talons alors.

Mais pourtant à en parler avant cette réunion avait aiguisé mon intérêt,
Pleine de promesses et avec son lot de surprises qui nous y attendais,
L'occasion de faire le point tous ensemble, du moins c'est ce que je croyais,
Peut-être bien m'étais-je fais trop d'idées et du coup je déchantais.

Car au lieu de tout cela, ce fut une farce à la limite du supportable,
Dans laquelle rien ne sortit d'intéressant hormis un rapide tour de table,
Ou un bilan rapide fut fait mais dans une ambiance plus que détestable,
A un tel point que vraiment cette réunion me parut interminable.

Il me fallut me contenir pour ne pas partir en envoyant tout valser,
Car vraiment je sentais indéniablement en moins la colère monter,
A perdre mon temps ici alors qu'une invitation j'avais refusé,
En mettant vraiment trop d'espoir dans cette satanée soirée.

Puis alors que son terme semblait enfin non loin de s'approcher,
Avant de quitter les lieux je fis savoir ce que j'en avais pensé,
Partant en claquant la porte déjà abimée tellement j'étais énervé,
Direction droit au bar en espérant pouvoir m'y ressourcer.

Mais personne au comptoir, et boire seule ne m'a jamais amusée,
Je pris juste un rapide verre avant de sortir toujours d'un pas décidé,
Tellement énervée j'allais passer une armure dans le but de me défouler,
Qui sait peut être qu'un bon bain de sang me permettrait de me calmer ?

Je passais chez Tagnus pour aller jeter un œil au niveau des ateliers,
Je me rendis compte que sœur Ventine me courrait après pour me parler,
Me portant des excuses de son amie Dame Yse pour ce qu’il s'était passé,
Mais j'étais vraiment trop énervée pour être capable de les apprécier.

Repartant en direction des forges pour y jeter toutes mes affaires de couture,
Bien décidée d'en finir définitivement avec ce métier dont je n'avais cure,
Jetant mes ciseaux, mon cuir, mes sacs, oh non, tout cela ne fut pas dur,
Mais voyant mon carnet j’hésitais et finalement décidait de garder mes écritures.

Décidée, je retournais jusqu'à la poule au pot frapper à sa chambre,
Obligée d'insister lourdement car il ne semblait pas m'entendre,
J'entendis des bruits, tant mieux, car je ne voulais pas attendre,
Puis Rolik vint m'ouvrir et me parla sur un ton beaucoup plus tendre.

Je voulais récupérer mon contrat et quitter cette satanée fédération,
Lui expliquant que cette soirée m’avait laissée très mauvaise impression,
Que personne hormis lui ne semblait vraiment croire à nos discussions,
Et que jamais à mon avis tout cela ne suivrait la bonne direction.

Il me présenta des excuses pour ce qu'il s'était passé dans cette soirée,
Me demandant de ne pas partir et d'attendre encore avant de me décider,
Pas pour les autres mais pour lui et ses idées que j'avais appréciés,
Ce qui était juste et que je n'eus donc pas le cœur de lui refuser,
Sans toutefois m'abstenir de lui exprimer mes doutes que cela puisse durer...

dougbrid

Messages : 10
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arkalym - Extraits d'un vieux journal décomposé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum