Trombinoscope artistique des filles de Satin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:29

"Ce qui distingue une putain d'une honnête femme, c'est qu'une putain fait le bonheur de beaucoup d'hommes tandis qu'une honnête femme fait le malheur d'un seul."



Les belles du Satin

"Belle de jour, celles de nuit qui dansent, dansent
sous leurs plus beaux atours
à nous en tourner la tête
à nous réveiller la bête
à nous vider de ce trop plein qui gène
là dans ce vide qui nous remplit la panse

Filles de joie, femmes de peine qui dansent, dansent
se passent en nuits d'amour
à s'en prendre plein d'un con
à s'en prendre plein le fion
à nous vider de ce trop plein de bourse
là dans ce plein qui se vide par la lance

Putains, Elles y mettent le feu,
à tous ces brav'gars à la queue leu leu
Elles en ravivent la flamme
De leurs grands yeux, de leur beaux corps de femmes,

Sur la rue elles arpentent, du soir au matin,
Et nous soufflent au petit jour
Leurs rouges baisers de velours ,
Promesses d'amour, des belles du Satin"




Pour être honnête, je ne pensais pas lorsque j'ai abordé cette enquête qu'elle allait me conduire à de telles découvertes. Loin des idées préconçues, le Satin Rouge n'est pas simplement un Bordel. Oui, j'ose le mot car il décrit exactement l'image que chacun s'en fait. Un Bordel, tel qu'on l'entend, ce sont quelques filles, une Dame pour les superviser et quelques gars pour faire la loi. Et si l'on s'en tient juste à ça, l'établissement ne fait en rien exception.

Et pourtant, comme vous allez bientôt le comprendre, le Satin Rouge, c'est bien plus que ça. Un symbole, une vitrine : celle de tout ce qui fait l'intérêt et la beauté de Sarmath. Par delà les rixes et les querelles qui animent le sordide quotidien de ce quartier de triste réputation. Une réputation tout à fait justifiée dans cette portion de la cité-sous-le-dôme où s'opposent nombre de gangs, de groupuscules tels les Triades ou le Klan pour ne citer que les plus importants. Et encore, il y aurait beaucoup à dire de ces derniers, de leur rôle en mal comme en bien, en ces temps troublés où ce quartier vit de profonds et douloureux changements, mais ceci sera peut-être l'objet d'autres dossiers.

Au-delà des meurtres et des trafics en tous genres qui sont le lot commun de ces lieux hantés par le spectre de la guerre face au fanatisme le plus éhonté, à la misère, par d'affreux criminels tels le Boucher, le Hin Cannibale, et bien d'autres encore, vous allez découvrir un endroit à l'image de Sarmath, dans lequel le pire rencontre le meilleur de l'humanité des bas quartier de Luminis.

Lorsqu'on arrive à Sarmath, il est plus prudent d'être accompagné. En arrivant par le Central, vous n'aurez aucun mal à trouver la Place du Marché.
Des Pistoleros qui font le guet ? Un saloon bruyant ? Une forge ? et beaucoup d'allers et venues sur une place animée ? Vous y êtes. Prudence, ici le moindre faux pas se solde souvent par une balle perdue. Les humains sont les bienvenus, les autres ont tout intérêt à se présenter, l'endroit est un bastion et tend à le rester.

Le guide sera vite trouvé, ils sont légion. Méfiance tout de même, les escrocs et petites frappent abondent ici. N'allez pas vous faire dépouiller dans un coupe-gorge. En cas de doute, adressez-vous à Sokar au saloon ou bien à l'un des gars du Klan. Pas forcément honnêtes, ni aimables, ils semblent avoir une sorte de code, des principes et veillent à leur façon à la sécurité des habitants et des visiteurs.
Une fois payé, le guide vous conduira au travers de ruelles étroites et tortueuses, jusqu'au Satin Rouge.
Des pistoleros qui veillent au grain ? Des filles de plus en plus nombreuses qui vous aguichent ? Une grande pancarte peinte en rouge ? Vous y êtes.

Vu de l'extérieur, l'établissement n'a rien de particulier, l'entrée est assez banale, au rez-de-chaussé d'un ensemble de bâtiments de bois à plusieurs étages. Que du classique. Si l'on inclue toutes les chambres et appartements du personnel, par contre, première surprise, le Satin rouge occupe tout le pâté et rayonne bien au-delà.

Dès le vestibule, tout change. L'ambiance s'installe dans cette grande pièce. La lumière, le bruit de fond des musiciens, des filles qui dansent et des clients qui poussent des cris, qui applaudissent.
Un étonnant mélange entre art et brutalité, entre la sophistication et la vulgarité qui a de quoi surprendre. Et je l'ai été, ô combien en découvrant sur les murs de nombreux portraits, des tableaux de peintres plus ou moins connus, illustres pour certains. Ici ou là, on peut aussi admirer quelques statues plus ou moins bien conservées. Elles sont l'oeuvre de nombreux artistes, anciens ou actuels habitués qui ont cherché, chacun à sa façon, à honorer les lieux de sa vision, de son émotion, de ses sensations.

C'est que que m'expliquera la tenancière qui se tient derrière un long comptoir tout au fond de cette pièce d'accueil. Solidement encadrée par des pistoleros, elle s'agite sans cesse toute à la fois meneuse et actrice de ce grand désordre organisé qui vire, volte, marche, court, rit, chante parle, crie en tous sens. Les sens sont très vites saturés. Je me concentre donc sur celle que tous appellent la Dame du Satin. Elle le porte comme un titre, une reconnaissance qu'elle n'exige pas, qu'elle n'attend même pas, mais que chacun lui accorde comme l'on accorde son respect à un supérieur dont les états de services et l'expérience l'imposent, de fait. Elle se nomme Erela Lil'han.

Après un court échange, elle consentira à prendre un moment pour me faire découvrir l'endroit. Cette visite va durer beaucoup plus longtemps que prévu et se poursuivra encore à travers d'autres rencontres, toutes professionnelles bien entendu, qui feront de moi durant quelques temps un régulier du Satin Rouge.
Afin de vous présenter les lieux, j'ai choisi de diviser ce dossier en plusieurs thématiques. Mon fil rouge sera la présentation d'artistes dont les oeuvres seront le support pour essayer de vous expliquer en détails ce qu'est le Satin Rouge, c'est à dire une véritable entreprise.

Satin pour le bruit du tissu des danseuses, des musiciennes, pour celui des draps des filles de joie. Satin pour le luxe, les plaisirs et les arts. Satin pour les haut et les bas. Satin pour le linceul aussi, trop souvent.

Rouge pour le vin et l'alcool qui coulent à flot. Rouge pour l'exubérance pour les lèvres de toutes ces femmes. Rouge pour la couleur, la chaleur des lieux.
Rouge pour le lucre, le vice et la débauche. Rouge pour les larmes et le sang versé aussi, trop souvent.

Ainsi parcourant les lieux pour pourrez découvrir les filles de la nuit, les belles de jour qui ont vécu ici, leurs petites histoires faites de peines, de joies, d'amours et de haine.
Petite chronique illustrée du Satin rouge : Le coeur battant de la vie de Sarmath !


Dernière édition par Theyr le Ven 16 Oct - 15:45, édité 5 fois
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:29

Toutes les oeuvres qui suivent sont la propriété de leurs auteur qui seront dûment mentionnés,ainsi qu'un lien visant à mieux les connaître encore.

Tant qu'elles ne sont pas nommée (et encore..), vous pouvez tout à fait les utiliser pour illustrer vos personnages. Le cas échéant envoyez un petit MP avec une présentation de quelques lignes pour l'ajouter à cette galerie.

Csaba Markus



Le premier peintre que la Dame du Satin m'a présenté est Csaba Markus. Il n'est pas vraiment connu au-delà des murs du quartier, ne semble pas en lien avec la Maison Epistas.
Hédoniste devant la Vierge Folle, toujours de bonne humeur, fumeur de cigare et bon buveur, Csaba parle toujours haut et fort et de son rire puissant couvre les voix de sa présence. Il vient souvent dans l'établissement, c'est presque un ami plus qu'un client tant il a croqué les filles de ses lèvres et de ses pinceaux qu'il manie avec un certain brio. S'inspirant de sa culture, il va marier ses teintes aux couleurs et à l'esprit des lieux. Il n'est peut-être pas le meilleur -mais rien en art ne se compare-, mais il est tout à l'esprit des lieux.

Voici donc ses "belles-filles" comme il les appelle...
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:30

Pour commencer comme il se doit

La maîtresse des lieux : Erelda Lil'Han, dame du Satin

Si la peinture est l'une de ses primes jeunesse, elle n'en révèle pas moins toute la féminité de la tenancière qui est l'image même de la main de fer dans le gant de velours... sur fond de satin rouge.
Sa chevelure déjà claire a légèrement blanchi et elle a depuis longtemps gagné en sagesse ce que les années ont - vainement- tenté d'ôter à la beauté de sa chair.

La Dame du satin


(Description succinte du pnj par un dm ? Je remets en forme au besoin)

La Dame du Satin dirige toute la grande maison.
Elle ne quitte presque jamais l'accueil où elle passe le plus clair de son temps. Il lui arrive d'accueillir des visiteurs importants dans un petit bureau attenant à ses appartements. C'est dans cette pièce que les rares élus pourront profiter du plaisir d'admirer cette toile, ainsi que quelques autres pièces de valeur.

"Tenir le Satin, c'est tout d'abord s'occuper du personnel, de tout le personnel : on pense bien sûr aux filles, celles dans la rue, les entraineuses de la salle et les filles des alcôves. On pense aussi aux danseuses et musiciennes. Plus rarement aux femmes de chambres, à celles qui s'occupent de l'intendance et jamais aux autres, celles qui ont vécu et fait vivre le Satin et qui ne le peuvent plus."

Intrigué, je l'ai interrogé ce que deviennent les anciennes. Sa réponse m'a vraiment surpris. Elle met à jour un élément auquel je ne m'attendais pas : la sororité qui existe entre toutes les filles. Soyons clairs, j'en ai vu des vertes et des pas mûres -c'est le cas de le dire- des filles de tous âges, de tous les caractères, de toutes les humeurs, rire, se battre, discuter, se crêper le chignon et j'en passe. Le tableau est loin d'être idyllique, mais il existe une énergie et une entente commune sur un certain nombre de valeurs. Ainsi, une fille ne laissera pour compte une autre fille. Il y aura forcément des rivalités qui pourront mal finir mais celle qui abandonnera une autre fille dans le besoin sera très mal vue à l'avenir, si cela se sait et devra espérer qu'il ne lui arrivera pas de tomber dans la même situation, situation qu'elle risque d'affronter seule elle-même pour le coup. On pense, à juste titre aux agressions dans la rue et dans les chambres. Mais cela va beaucoup plus loin, je vous laisse apprécier l'explication de la Dame du Satin :

"Je tiens vraiment à ce qu'aucune fille ne soit laissée pour compte dans mon établissement. C'est essentiel pour moi. Nous avons trop connu ces périodes où nous ne devions nous en remettre qu'à nous-même. Le Satin n'a pas toujours existé et nombre des filles, les plus anciennes en particulier ont connu la rue, la vraie. Sans toit, sans toilette, sans protecteur. Avec tout ce que cela implique. J'ai vu des femmes vieillir, pourrir, se décrépir lentement et finir par disparaître ou être retrouvée un matin vieille carne décharnée crevée par le froid d'une rude saison. Je ne veux pas de ça ici.
La plupart des filles ne sont pas riches. Je fais en sorte qu'elle aient le gîte, le couvert, qu'elle puissent correctement se vêtir et avoir du soin. C'est essentiel le soin. Pour le reste, elles doivent se débrouiller avec leur pécule. Le pécule c'est l'argent qu'il reste une fois tous les frais payés auquel s'ajoutent tous les pourboires accumulés et les extras. Vous me suivez ? Toutes les filles me reversent l'intégralité de ces sommes et ensuite j'en fais mes bonnes oeuvres. Ce n'est pas de moi, ce sont les filles qui appellent ça comme ça. C'est un peu pompeux, d'autant que ce n'est pas moi, mais bien elles qui payent.
Ce qu'elles payent ? Les autres filles, les vieilles, les rognures, les gatûres, les vieux troncs. Arrivées à un certain âges ou en raison d'accidents, de maladies, nous finissons toutes par ne plus vraiment rapporter assez. Autrefois ça voulait dire crever assez rapidement dans des conditions pas franchement enviables. Alors on a mis ça en place. ce fut une idée de Tara Sirus, notre première étoile, la plus lumineuse. L'idée est la suivante : les anciennes chapeautent les nouvelles, elles leur font profiter de leur réseau, de leur savoir, elles les aident à s'occuper des enfants e... et dans ce métier, malgré tous nos efforts, on en récolte de la marmaille...
Bref, elles font tout ce que les filles actives n'ont pas le temps de faire, justement pour qu'elles puissent encore plus rapporter. Les filles elles travaillent en confiance, elles sont chouchoutées, bichonnées, les soucis sont réduits au strict minimum et elles sont contentes d'aller au turbin. Elles mettent plus de coeur à l'ouvrage parce qu'elles savent que demain, dans 5 ans, dans 10 ans si Neraï ne les a pas rappelées, elles prendront la relève et ne finiront pas dans la rue. Ce n'est pas de la bonté, ici nous ne sommes pas pleines de bons sentiments. Pour ce genre de choses, il faut mieux lorgner vers des saintes, des vraies comme la Sororité de Notre-Dame. Ici on fait dans les affaires : que ce soit le tapin, l'alcool ou les plaisirs de la vie, il faut que ça rapporte. C'est tout.
C'est plus clair comme ça ? Bien.
- Et si une fille en met discrètement de côté ?
- C'est arrivé, ça arrivera toujours... la pauvre. Vous n'imaginez pas ce que peuvent faire des femmes, des filles de la rue lorsqu'elles se rendent compte qu'elles ont été trahies...
"
Un ton si lourd de pitié et de menace que je n'ai pas jugé nécessaire d'insister.

Je laisse le lecteur placer lui-même sa frontière, une chose est sûre ce système semble fonctionner et convenir au plus grand nombre, si ce n'est à toutes.

"- J'ai cru comprendre qu'au début, vos protecteurs ont sérieusement grincé des dents. qu'en est-il ?
- Comme je vous l'ai dit, il n'est pas question d'aborder notre relation avec nos protecteurs. C'est une question que vous devrez aborder directement avec eux, si le coeur vous en dit. Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il a fallu du temps pour mettre le système en place et réussir à les convaincre de son bien-fondé. Aujourd'hui, il semble être bien toléré, voire accepté. Cela a un coup, important, nous en sommes tous conscients. Nos accords prévoient d'autres compensations pour le manque à gagner. Le sujet est clos.
"
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:35

Dans l'anti-chambre près des escaliers conduisant à l'étage, j'ai pu observer une galerie de portraits en noir et blanc. Les encadrement marbrés de blanc pour l'essentiel.

Cet ensemble démarre avec la note suivante :
"Belles de vos jours ou de vos nuits, ces filles furent des étoiles filantes du Satin. Pour la plupart, partie trop rapidement elles faisaient la joie et le plaisir des visiteurs. Elles scintillent désormais sous le ciel de notre établissement..."

S'en suivent les tableaux titrés d'un nom de fille et dessous une note qui décrit les raisons de leur "départ". En voici une rapide reproduction. Ils sont tous réalisés par Csaba Markus.

Adora


Avonia


Diamantine


Florenza

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"

Leda

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"

Lizaï

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"

Raphaela

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"

Sheela

Sheela a été assassiné dans une chambre puis scalpée. Manifestement l'oeuvre d'un maniaque.
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:36

Une autre série, haute en formes et en couleurs, dans des cadres plus chatoyants est annotée comme suit :

"Toutes ces danseuses ont vécu et fait vivre le Satin. Leurs âmes y sont désormais associées. Puissent-elle reposer en paix."

Harmonia

Morte en couche

Veronika

Surdose de Néraïne

Primaverra

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"

Palmyra

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"

Caliente

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"

Constantina

Victime de la vengeance d'une petite bande bien connue du Quartier, aussi appelée "les Dragons Vicieux"
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:37

Dans le couloir conduisant à la cuisine et à la réserve, une dernière série de disparues concernant le personnel de maison.



"- Au satin chacune a sa place et son rôle. L'un des plus méconnu est celui des femmes de chambres, mes belles des eaux. Aider à la toilette, masser, soigner les petits maux bien féminins ou ceux du quotidien et s'occuper de tout l'entretien des salles et des chambres. Telle est la difficile tâche qui leur incombe. En les peignant de dos, Csaba a su évoquer le labeur qui est le leur et la méconnaissance de leur rôle, en faisant d'illustres inconnues. J'aime assez l'idée.
- Et les repas, non ?
- Et bien, non en fait. Ici on ne fait pas vraiment dans la restauration. il y a le saloon pas loin pour ça. Nous avons bien une cuisine et une cantine mais elle est reliée aux appartements des filles. Ce sont les anciennes qui font la cuisine, ça évite la confusion des genres..et les problèmes d'hygiène.
- Ce n'est pas la première fois que vous évoquez cette question...
- Ni la dernière. Ici, la maladie se transmet à toute vitesse. Vous n'imaginez pas toutes les saletés qu'on peut choper en faisant commerce de son corps. J'ai des règles et des principes. Et s'il y en a une sur laquelle aucune fille ne peut transiger c'est celle de la propreté. On se lave le corps, les parties intimes et tout le reste. C'est une question de respect. Et le respect ça compte : pour soi, pour les clients, pour tout le monde.
C'est une raison de plus pour ne pas mélanger les genres et mettre la cantine, les anciennes et les enfants ailleurs.
Nous avons eu suffisamment de souci avec toutes les épidémies et le reste. S'il y a une choses sur laquelle, nous sommes toutes et tous d'accord, c'est que le Satin rouge est un établissement de qualité, où l'hygiène et le confort règnent. Vous comprendrez en visitant les chambres. Nulle part ailleurs en Sarmath, peut-être même dans la ville basse, vous ne trouverez de telles installations. Et j'y tiens. Mes filles des eaux le savent et s'y tiennent. Ces portraits sont là aussi pour le leur rappeler !
"

Caroleena

Infection lors de l'épidémie de peste grise

Laona

Infection et gangrène
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:37

Une pointe de nostalgie dans la voix, la Dame du Satin nous a présenté cet autre ensemble :

"De tout temps, le Satin Rouge a connu une étoile qui au dessus des autres a brillé par sa beauté et son talent... ces filles-là aussi sont toutes mortes ou disparues...

Tara Sirus

La première d'entre toutes. Sa couleur de peau si belle si particulière la faisait briller comme un soleil. Elle illuminait littéralement l'espace et savait l'occuper comme personne. Une danseuse, une artiste hors du commun. Inégalée à ce jour... à jamais pour ce qui me concerne.

Saphir

Regardez-moi cette pure merveille. Comment peut-on faire ça à une telle beauté. Encore un de ces tordus. Il nous l'a... massacrée.
Il l'a payé cher, vous pouvez me croire ! Comme tous ceux qui s'attaquent à mes filles ! Qu'on leur mette la main dessus et ils comprendront ce qu'on fait aux pervers ici... Vous pouvez le noter et l'écrire en gros sur votre journal ça.


Emeralda

Une danseuse exceptionnelle, une voix d'ange qu'elle adorait pousser haut toujours plus haut à en briser le crystal. Sauf qu'un jour sa voix l'a abandonnée. Elle n'a jamais remis la main dessus. On l'a retrouvée pendue quelques mois plus tard. Pauvre gosse...

Princesse d'Aëlia

Elle ne venait pas d'Aëlia, la drôlesse. Je l'ai toujours su, mais ça lui plaisait de jouer à la princesse. ça plaisait aussi aux clients, en particulier aux quelques nobliaux qui osent venir s'encanailler par ici. Elle était plus que douée pour ça, ma petite princesse. Je ne sais pas vraiment ce qui lui est arrivé. Elle marchait tout sourire vers moi. Elle a soudain posé les mains sur sa tête, a gémi, du sang a commencé de couler par son nez. Elle est tombée...et ne s'est jamais relevée."
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:38

Dans la grande salle, sur le mur près de la grande scène, un portrait un peu isolé.

"Berenice

"Elle a assuré la direction artistique de la revue. Pendant très longtemps ça a été mon travail, mais après avoir pris la direction de l'établissement, cette tâche a été confiée à Bérénice, une ancienne danseuse venue tout droit de la capitale.
Forte personnalité, elle a su transposer son caractère franc et déterminé à la troupe. Son caractère l'aura malheureusement conduite à sa fin. Elle est morte assassinée dans une ruelle tout près. Un duel provoqué par un client qui avait un peu trop décrié son travail. Au mépris de toutes les règles de la Maison : ici, ce sont les Gars qui règlent les problèmes ou moi. Personne d'autre. En voilà la raison : du gachis, du beau gachis, pour une bande d'ivrognes.
"
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:40

Lors de ma rencontre avec l'artiste Csaba Markus, il m'a présenté l'essentiel de son travail. Dans la plupart de ses toiles, les filles sont costumées "à son goût".
Costumes présents dans une des chambres de l'établissement. Chambre qui lui sert d'atelier. Je n'ai pas réussi à connaître les termes de l'accord qu'il a avec la Dame du Satin, mais il leur est manifestement mutuellement profitable.
En voici quelques reproductions. Artiste prolifique, je vous invite à le contacter -je gage que vous saurez où le trouver- s'il vous intéresse.

Azumi et Ayame


Azumi


Ayame


Nelimba


Selena
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:46

Calendula










Zoé


Centia


Natalia


Rheïa


Tiffanie


Venus


Aube


Giselle


Mediea


Carmen


Licina et Regia


Noctys
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:47

Femmes de chambres

Sarah


Seati




Garde d'enfant
Angelica
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:47



La complainte des filles de joie, par Georg Lamoustash

Bien que ces vaches de bourgeois {x2}
Les appell'nt des filles de joie {x2}
C'est pas tous les jours qu'ell's rigolent
Parole, parole
C'est pas tous les jours qu'elles rigolent

Car, même avec des pieds de grues {x2}
Fair' les cents pas le long des rues {x2}
C'est fatigant pour les guibolles
Parole, parole
C'est fatigant pour les guibolles

Non seulement ell's ont des cors {x2}
Des œils-de-perdrix, mais encor {x2}
C'est fou ce qu'ell's usent de grolles
Parole, parole
C'est fou ce qu'ell's usent de grolles

Y a des clients, y a des salauds {x2}
Qui se trempent jamais dans l'eau {x2}
Faut pourtant qu'elles les cajolent
Parole, parole
Faut pourtant qu'elles les cajolent

Qu'ell's leur fassent la courte échelle {x2}
Pour monter au septième ciel {x2}
Les sous, croyez pas qu'ell's les volent
Parole, parole
Les sous, croyez pas qu'ell's les volent

Ell's sont méprisées du bon paroissien {x2}
Ell's sont bousculées par les miliciens{x2}
Et menacées de la vérole
Parole, parole
Et menacées de la vérole

Bien qu'tout' la vie ell's fass'nt l'amour {x2}
Qu'ell's se marient vingt fois par jour {x2}
La noce est jamais pour leur fiole
Parole, parole
La noce est jamais pour leur fiole

Fils de pécore et de minus {x2}
Ris par de la pauvre Vénus {x2}
La pauvre vieille casserole
Parole, parole
La pauvre vieille casserole

Il s'en fallait de peu, mon cher {x2}
Que cett' putain ne fût ta mère {x2}
Cette putain dont tu rigoles
Parole, parole
Cette putain dont tu rigoles
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:48

Lors de ma quatrième visite, la Dame de Satin m'a présenté le travail d'un peintre de Vilebas.

Pino Daeni



Pino était un Hin très créatif. Rien ne semblait le prédisposer à venir de Vilebas travailler au Satin Rouge, et il ne l'aurait probablement jamais fait, si ce n'était son incontestable talent.
Lorsqu'il a débarqué la première fois au Satin, Pino était à la recherche non pas de plaisirs -il était de nature plutôt sobre et réservée-, mais bel et bien de modèles. C'est Csaba Markus qui l'y a introduit. Bien que leur travail fut très différent -peut-être même grâce à cela-, tous deux ont ce même souci de rendre hommage à la beauté féminine. Le travail de Pino se fait plus naturel, plus en recherche de la lumière, cette lumière qui manque tant désormais à la cité de Luminis et aussi de l'évocation de la couleur, de la sensualité comme un hymne à la vie. Une vie qu'il peindra au quotidien des filles que l'on peut ici observer dans leur quotidien, lorsque les portes de la maison sont vraiment closes.

Pino est décédé, il y a peu d'une courte et très douloureuse maladie. Une bonne part de son travail est désormais exposée dans une pièce du Satin Rouge.
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:48

Les filles de joie







Selena


Nelimba
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:48

Les danseuses

Pose à la pause


Prose à la pause


Face au miroir


La toilette


La coiffure
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:49

L'arrière-boutique

Liz - Dans la salle à manger


Mariette - Dans la cuisine
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:49

Scènes de vie

L'enfant lit


L'enfant dort


Entre filles



Allongée


Déshabillé


Le repos


L'attente


La toilette


Rêverie matinale


Présence de l'absente
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:50

Voici un artiste dont la réputation n'est plus à faire. Connu du tout-luminis et même bien au-delà, il nous a gratifié de l'immense honneur de répondre à nos question et même de visiter son atelier. Autant dire que la rédaction n'a pas lésiné sur les moyens pour combler ses lecteurs.

Andrew Atroshenko

"Aux affreux affres de la divine création", autoportrait de l'artiste par lui-même


Protégé de la Maison Epistas, Andrew a depuis quelques années peint sur les filles de Sarmath,en particulier celles du Satin rouge.
Son travail consiste principalement à saisir l'être en état de grâce... le corps en mouvement, ses énergies et ses formes. La couleur, le fond nous révèlerons alors, l'émotion du moment que traverse ou qu'exprime l'être ainsi capturé par la technique de l'artiste.

L'humilité de l'artiste qui, selon ses mots, ne se considère pas "tout à fait comme un génie, mais plus comme un passeur sublimé et exaltant la beauté du corps-divin", lui interdit de produire son travail en public. Il peut accepter par contre de le faire visiter à son humble et modeste atelier dont l'entretien lui oblige à exiger une rétribution symbolique mais indispensable, afin aussi de ne pas "être troublé à tout bout de champs dans mon travail de communion avec la divine manifestation du corps-divin". Il refuse catégoriquement de vendre ses toiles qu'il faudra lui "arracher de force", toujours selon ses propos. Un arrachement qui oscille en 4000 et 6000 pecuniae. Certaines pièces majeures se seraient même négociées en sérenissimes : "Tel est le prix de la souffrance et l'angoisse que je ressens à chaque déchirure que m'occasionne l'impitoyable volonté de tous ces obscènes pseudo-mécènes qui ne sont en fait que d'obséquieux et mercantiles pillards qui voudraient me déposséder de mes oeuvres. Ils l'ont bien cherché ! ".

Un véritable rebelle en somme que seul la vision et le talent préservent d'une vie d'exclusion et d'indigence comme tant de ses "pairs" de la ville basse.
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:50

Erela Lil'Han

Notre-Dame du Satin


En l'échange de ce portrait, au prix de très difficiles tractations, Erela Lil'Han a réussi à obtenir de l'artiste deux toiles, exposées à leur juste place aux places d'honneur de la galerie à l'entrée :

Azumi


Selena


"Un insupportable dilemme qui m'a précipité du haut des tours de la ville haute aux plus profonds gouffres des abysses de la douleur", a déclaré l'artiste tant il tenait à représenter celle qu'il appelle en toute simplicité Notre-Dame du Satin.
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:51

Mes Muses Musiciennes

Il est très difficile de trouver des musiciennes humaines. Charismatiques et talentueuses de surcroît. Autant dire que la Dame Du Satin les ménage et leur accorde toute l'attention requise. Inutile d'espérer les voir vous accompagner à l'étage autrement que pour vous jouer un peu de musique de chambre, pendant qu'une des filles de joie poussera quelques cris pour vous ou bien jouera un air bien maîtrisé sur votre flute.
Au-delà de ça, elles ne jouissent d'aucun privilège particulier. Comme pour toutes les filles, l'hébergement, les frais de bouches et la prime d'équipement sont assurées. Rien de moins, rien de plus.













avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 16:51

Danse l'âme Muse

Les danseuses doivent attirer le client, retenir son attention, lui donner soif, l'exciter et surtout lui donner envie de dépenser sa pécunia et de revenir le faire aussi souvent que possible.
La Dame de satin est donc très exigeante sur leurs compétence. Physique irréprochable, qualités de danseuse indispensable. La voix est un plus appréciables. Elles n'ont aucune obligation autre concernant la clientèle, mais les extras sont permis, avec un surplus afin d'orienter le client plutôt vers les autres filles et ainsi limiter les rivalités et conflits de territoire.



























avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 17:02

Mes corps de Muses

Dans cette galerie, le visiteurs pourra retrouver nombre de filles de joie de Sarmath, en particulier celles du satin Rouge.

Vous pourrez aisément en distinguer de trois sortes :

- Les filles de la rue : jeunes ou moins distinguées, ces filles offrent leurs service pour un tarif modeste. Les prestations sont souvent en conséquence. Ce ne sont presque jamais les plus jeunes que la Dame du Satin ménage au début afin de les observer et de les former. Dans les rues, les moins expérimentées seront toujours à portée de vue ou de voix de filles plus aguerries. Les anciennes maintiennent ainsi la part du statut qu'elles perdent à mesure que les années les marque. Pour finir, elles terminent leur carrière aux "bonnes oeuvres" du Satin.

Carmen

Le plus souvent à l'entrée de l'établissement, elle est l'actuelle référente des filles de la rue. Sa forte personnalité est très utile pour tenir les filles au pas : la concurrence est rude dans la rue. Le danger omniprésent, plus encore à mesure que l'on s'éloigne du Satin et des Gars du Klan, chargés de leur sécurité.

Noctys

Le plus souvent à l'entrée de l'établissement, elle remplace Carmen le soir. Noctys est plutôt du genre distante. Vive et réactive, sa vue semble de surcroît être bien acclimatée à la nuit.

Ornella - Surdose de néraïne
Elle assurait peu le relais entre Noctys et Carmen. Bien que presque toutes les filles l'ignoraient, elle était à l'origine fille de petite noblesse de Raguse. Il lui a fallu du temps pour s'imposer dans un milieu pour lequel elle n'avait aucune prédisposition au départ, si ce n'est son physique...


Regia

Elle remplace Ornella depuis peu. C'est une nature plutôt ferme et généreuse qui s'accommode bien avec les deux autres. sa jeune soeur Licina est danseuse.





- Les entraineuses ou filles du Satin :
Les nouvelles recrues passent toutes par la salle. C'est ici que va se décider leur avenir : futures filles de la rue, danseuses, musiciennes, entraineuses ou bien employées au service de l'établissement (cuisine, ménage, soins, etc.). Très exceptionnellement elles deviendront filles des alcôves. Une fonction qui demande d'avoir véritablement fait ses preuves. La concurrence ici est plus diffuse, néanmoins tout aussi réelle.

Centia


Zoé




Les autres ont fait leur place, par leur talent, par leur énergie aussi. tout à la fois capables de servir et de distraire les clients, elles vont et viennent à toutes heures du jour et de la nuit du selon à l'étage, de l'étage au salon. Leurs tarifs sont fixés par la Dame du Satin. Ils fixent la moyenne des prix. Les pourboires sont acceptés, mais doivent être reversés à la Dame du Satin. Une opération qui se fait le plus souvent sans problème car elle s'en sert pour évaluer les filles et aussi pour ses "bonnes oeuvres". Elles ont donc tout intérêt à s'y conformer.
Chaque fille a sa place et sa fonction et la Dame du satin veille à ce qu'aucune des filles (danseuses, employée au service, ...) ne soit incommodée par des gestes déplacés des clients. Il va de soit que les exceptions sont possibles et même régulières contre pécune trébuchante et avec l'accord de tous les partis.














- Celles des alcôves : remarquées pour leurs attraits exceptionnels, leurs talents cachés ou affiché au dessus de la moyenne. tout comme le tarifs des prestations qu'elles assurent.

Ayame

Les "soeurs Kangoises", Azumi et Ayame sont jumelles et parmi les filles les plus connues du Satin. Massages, danses sensuelles, et bien plus encore... Personne ne semble savoir pourquoi elles ne sont pas parmi les filles de la triade. Un sujet, comme tant d'autres sur lequel les filles restent discrètes.

Nelimba

La fougue, le talent, la sophistication de Nelimba en font la "Maîtresse" incontestée de toute sa clientèle d'habitués, d'accrocs disent même certaines. Amatrice de cuir, elle manie le fouet et de nombreux autres instruments étranges au novice avec un art depuis longtemps consommé.

Selena

Selena est belle, mais pas exceptionnelle. Elle a une belle voix rauque et chaleureuse mais bien loin d'être une cantatrice. Son corps est gracieux et ses clients sont des fidèles, plutôt discrets. On se demande bien ce qui lui a valu d'être parmi les rares élues à devenir immédiatement l'une des filles des alcôves. Si vous interrogez le personnel, elles vous répondront que le mieux est d'aller soi-même découvrir la "face cachée de Selena". Un mystère qui semble plein de promesses, mais très coûteux. L'artiste a visiblement goûté et apprécié le mystère puisqu'il lui a accordé deux tableaux
avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Theyr le Dim 20 Sep - 17:03

Très Portraits

"Tous ces êtres ont eu la chance de croiser ma route. C'est ainsi que j'ai extrait de leur âme la substantifique moelle, que je l'ai -dans ma perpétuelle agonie créatrice- sublimée, transcendée, refigurée en la projetant sur ces grossières toiles, avec ces vulgaires outils afin d'en offrir au monde les meilleures parts : celles que seule mon inspiration pouvait capter. Je n'en suis pas totalement satisfait mais, que voulez-vous, la perfection n'est pas de ce monde... sinon je le saurais depuis le temps que tente de l'atteindre, que je la touche du doigt. ô triste chimère, ô futile illusion, que nul ne saurait toucher sans aussitôt la faire disparaître au loin, tel le perpétuel mirage dans l'aridité du désert de la réalité..
Oui, c'est de moi... j'improvise, cela m'arrive quelques fois.
Qu'est-ce qui m'a inspiré cette galerie ? Je dirais en toute simplicité le Corps-divin qui m'a guidé vers d'improbables et pittoresque rencontres, au hasard desquelles j'ai pu croquer ces portraits dans le vif et à l'insu de leur conscience ou bien en leur accordant un peu de mon précieux temps durant lequel ils auront pris la pose.
Pour certaines je les ai nommées et décrites, d'autres sont restées anonymes tout en accédant à la gloire et l'immortalité.
"
[Chacun pourra donc y retrouver son portrait. Pas dit pour autant que l'artiste acceptera de vous vendre l'original. A défaut, vous pourrez toujours en griffonner une copie pour votre usage personnel Wink]


Calendula

Danseuse récemment arrivée au Satin Rouge, elle s'est surtout imposée par ses qualités de chanteuse et son engagement lors des revues. Explosive et sensuelle, cette grande femme de type Braj est un véritable tourbillon sur scène. Musicienne et interprète, elle donne aussi régulièrement des tours de chant à l'étoile de Luminis et parfois même chez Leny à Vilebas. Nous avons récemment pu profiter de ses talents d'actrice.
Remarquée par la noble Maison Epistas, elle est désormais placée sous son patronnage.















































avatar
Theyr
Admin

Messages : 653
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 46
Localisation : BZH

http://antavarn.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trombinoscope artistique des filles de Satin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum